Projet VUSIM
Vulnérabilité Urbaine face aux séismes dans la ville de Mendoza

Projet de médiation scientifique

Août 2014 > Décembre 2014

En partenariat avec :
L’université Joseph Fourrier, Grenoble ; Universidad de Cuyo, Mendoza.

Le projet VUSIM : Vulnérabilité Urbaine face aux séismes dans la ville de Mendoza

VUSIM est un projet demédiation scientifique laissant une grande place à la participation citoyenne. Christelle Gaïdatzis, ethnologue d’Images Solidaires, travaille avec des chercheurs spécialisés sur la question de la vulnérabilité sociale face aux risques sismiques. Elle vient en support auprès des scientifiques, et fait le relais auprès de la population civile afin de simplifier l’information et de la transmettre au plus grand nombre.

Un jeu intitulé "Catastrophe" a été créé pour la circonstance. A partir de ce support ludique incorporant les résultats de la recherche VUSIM, il s’agit de susciter des propositions concernant la prévention du point de vue des habitants.

Pour cela différentes animations ont étémenées dans des établissements scolaires, auprès des instances politiques, auprès d'enseignants, d'étudiants...

Les notions au cœur de ce travail s'articulent autour de la dimension socio-politique des désastres dits "naturels". La médiation scientifique proposée se veut comme un espace réintroduisant du politique, des débats, des dissensus et des consensus. Il s'agit d'amener les participants des ateliers à échanger sur une problématique globale, celle de la gestion des risques naturels, à partir de leurs expériences de vie. La méthodologie utilisée se base sur des techniques d'éducation populaire, visant à assurer un modèle horizontal et dynamique d’échange de connaissances.

« CATASTROPHE » : Un jeu de simulation pour adultes et adolescents

Description du jeu : Des habitants, des scientifiques, des secouristes et des représentants politiques fictifs se réunissent pour réfléchir àla façon d’éviter que le prochain séisme se transforme en désastre.
Le temps est compté, tous ont cet objectif en commun, mais chaque participant est animé de priorités qui lui sont propres. Il faudra donc faire des consensus et trouver des propositions qui conviennent à tout le monde. L’équipe qui parviendra à convaincre les autres gagne le jeu.
Pour définir les rôles, chaque participant reçoit une carte décrivant son personnage et les objectifs qui lui sont propres.

Objectifs du jeu : le jeu « catastrophe » est une représentation simplifiée des dynamiques à l’œuvre sur la question de la prévention des désastres. Il met en exergue de façon ludique les défis, les conflits existants autour de la gestion collective d’un territoire soumis aux risques naturels. Le jeu permet de comprendre les mécanismes, les fonctionnements et dysfonctionnements de la prévention des désastres.
Il soulève également la problématique de la participation citoyenne : comment impliquer les habitants dans la gestion des risques naturels ? Comment faire en sorte que les personnes se sentent concernées par ces thèmes d’intérêt public et politique ? Alors que tant d’autres préoccupations animent leur quotidien, comment permettre aux habitants de se réapproprier les questionnements liés à la gestion du territoire et les inviter à émettre des propositions ?

A partir de ce support ludique incorporant les résultats de la recherche VUSIM, il s’agit de susciter des propositions concernant la prévention du point de vue des habitants.

Cliquez ici pour plus d'informations sur ce projet
Cartographie participative de la vulnérabilité aux séismes :
entre dires d’experts et savoirs locaux
Explication de la démarche : en images Explication de la démarche : en texte
Avec le soutien de la Région Rhône Alpes